Accueil \ Actualités \ Des experts vietnamiens au Gabon pour une mission de relance du secteur café

Des experts vietnamiens au Gabon pour une mission de relance du secteur café

En vue d’un projet de renforcement des capacités de la chaîne de valeur du café au Gabon, l’Agence des Cafés Robusta d’Afrique et de Madagascar (ACRAM) et la Caisse de Stabilisation et de Péréquation (CAISTAB) se sont rassemblées autour de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) pour une mission de coopération entre le Gabon et le Vietnam. Cette mission s’est déroulée du 11 au 27 Février 2022 sur toute l’étendue du Gabon pour une visite ainsi qu’une évaluation des plantations et des mécanismes afin de revitaliser les filières du café et du cacao, avec l’appui du Vietnam.

Ce projet pilote est une initiative conjointe de l’OIF, l’ACRAM et la CAISTAB dénommé « Projet de Coopération décentralisée de la francophonie : Renforcement des capacités de la chaîne de valeur du café » et qui vise un partenariat avec le Vietnam qui est le deuxième producteur mondial de café et le premier producteur mondial de Robusta. L’expertise technique, le renforcement de capacités et l’ouverture au marché vietnamien constituent une énorme opportunité pour le Gabon et les acteurs de la chaine de valeur café du pays.

Cette collaboration a été lancée par la visite d’experts vietnamiens du WASI (Western Highlands Agriculture & Forestry Science Institute) qui pendant 17 jours, ont exploré Libreville, le Haut Ogooue, le Woleu Ntem, et de Ngounie ; au programme, il y avait entre autres, des visites d’usines, de pépinières, de plantations et de coopératives avec tous les représentants des institutions partenaires dont le Secrétaire Exécutif de l’ACRAM, Mr. Ismael Ndjewe. Pendant leur passage au Nord du Gabon, l’ACRAM, la CAISTABG, le Ministère de l’Agriculture, le REPAC de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) et les experts vietnamiens ont eu l’occasion de visiter les vestiges d’une usine de traitement de café bâtie dans les années 60 et hors service depuis 1995. Cette usine recevait le café produit dans les provinces du Woleu Ntem et de l’Ogooué Ivindo.

« Dans le Sud-Est du Gabon, les experts vietnamiens ont beaucoup apprécié l’état des vergers caféier et cacaoyer de la province de l’Ogooué, la nature du matériel végétal et les itinéraires techniques pratiqués, ce qui est une bonne indication pour le début de projet de relance de la filière café au Gabon. Ce partenariat est une grande opportunité, nous souhaitons la réussite totale de ce projet pilote au Gabon afin que tous les pays de l’espace ACRAM en profite » confie Mr Ismael Djéwé, Secrétaire Exécutif de l’ACRAM.

La mission a également visité une coopérative d’une femme qui évolue dans la transformation du cacao et qui compte consacrer un hectare au café. Ainsi, avec l’accord de l’OIF, elle sera intégrée au projet, une fois lancé !

Dans la perspective de continuer sur cette lancée, la partie gabonaise effectuera une mission similaire au Vietnam au terme de laquelle un accord sera signé entre le Gabon et le Vietnam. Cet accord aurait pour objectifs des échanges de techniques, des renforcements de capacité pour les acteurs du café au Gabon et l’acquisition d’équipements performants.

« C’était une expérience fructueuse, pour la prochaine étape, nous recevrons la partie gabonaise au Vietnam pour continuer sur ce projet de relance de la filière café au Gabon » Dr Ha PHAN Viet Ha, Vice – Directeur de WASI.

Au terme de cette mission pour la relance du secteur café au Gabon, Le Secrétaire Général de ACRAM, Mr Ismaël Ndjéwé a eu le plaisir de remettre au Dr Ha PHAN, Vice-Directeur du WASI, la nouvelle édition du Guide du Café produit par le Centre du commerce international (ITC) qui est un partenaire de ACRAM à travers les Alliances pour l’Action (A4A). A4A est une initiative de ITC visant à établir un réseau qui transforme les systèmes alimentaires et fait progresser les objectifs de développement durable grâce à des partenariats avec des producteurs qui cultivent des chaînes de valeur agricoles éthiques, respectueuses du climat et durables.

Cette mission d’évaluation de ACRAM, de ses partenaires clés, l’OIF et du gouvernement Gabonais s’est engagée à mettre en valeur le potentiel agricole du Gabon notamment la culture du Café. Elle ouvre les portes à des opportunités et des investissements essentiels pour la relance de ce secteur. Au-delà de l’aspect économique, c’est également les perspectives d’amélioration variétale du Robusta pour le développement de l’industrie du café en Afrique qui sont visés. L’ACRAM et ses partenaires continuent d’œuvrer pour l’essor de la chaine de valeur café en Afrique.

Dans la même catégorie

Retour haut de page