Accueil \ Les raisons de consommer du café

Les raisons de consommer du café

Image mise en avant

Un effet stimulant

La réputation du café est construite sur son action stimulante et excitante. En effet, la caféine fait durer la vigilance plus longtemps et renforce la résistance à la fatigue. Quelques tasses de café repoussent la sensation de lassitude lors d’un travail intellectuel, ou lors de tâches répétitives.

Image mise en avant

Bon contre la migraine

L’action antimigraineuse du café est notoire. Vasoconstricteur cérébral, il diminue très vite la durée et l’intensité de la migraine. La caféine potentialise les effets du paracétamol, de l’aspirine ou de l’ergot de seigle quand elle y est associée, entrainant un effet analgésique plus puissant.

Un allié minceur

La caféine est une substance qui fait consommer de l’énergie. Sous son emprise, toutes les fonctions de base telles que la respiration, l’activité intellectuelle, la posture, etc. augmentent leurs dépenses énergétiques de 16%. La caféine se retrouve actuellement dans la composition de nombreuses crèmes anti-cellulitiques pour son effet drainant et raffermissant. Par ailleurs, le café est une boisson peu calorique tant qu’on n’y ajoute pas de sucre, bien entendu.

Bon pour la digestion

Le café est un digestif réputé consommé après le repas. La caféine agit sur la sécrétion de la salive d’enzymes digestives. Le transit intestinal en est ainsi facilité. Attention toutefois, pour ceux qui souffrent de maladies de l’estomac et de l’œsophage, car elle ne leur est pas conseillée.

Image mise en avant

Pour une meilleure performance sportive

La caféine agit sur les résultats physiques, en plus de favoriser la vigilance, elle augmente la fréquence cardiaque et mobilise les lipides au niveau des tissus adipeux, comme source d’énergie principale lors des efforts sportifs. Cela entraine une économie des réserves musculaires de glycogènes et permet de retarder l’apparition de la fatigue. Elle agit également au niveau de la contraction musculaire qui en devient plus forte. Il suffit de deux à trois tasses de café pour bénéficier de ces effets, pas besoin pour le sportif d’engloutir des litres en vue d’une compétition.

Image mise en avant

Contre les cancers

Plusieurs études mettent en évidence le lien entre une forte consommation de café et un risque de développer différents types de cancer. Ainsi, selon une étude parue en 2011, les risques de développer un cancer de la prostate sont réduits de 18% chez les hommes qui boivent du café. Les composants du café semblent améliorer la sensibilité à l’insuline ainsi que son niveau, suggérant que cela a un lien avec la progression du cancer de la prostate, du sein, colorectal, du pharynx, de l’œsophage, du pancréas et de la vessie.

Image mise en avant

Le bienfaiteur du cœur

La consommation de café peut momentanément élever la tension artérielle, mais des études scientifiques révèlent que les composants du café abaissent la pression artérielle sur le long terme, diminuent le risque de développer des maladies cardio-vasculaires et pourraient réduire le risque de survenue d’une attaque cardiaque. Ce résultat est, semble-t-il, dû à l’action bénéfique de l’acide chlorogénique sur les artères. Ainsi, le risque de mourir d’une maladie cardio-vasculaire est de 24% inférieur parmi les femmes qui boivent quotidiennement entre une et trois tasses de café. Encore mieux, des études ont démontré que la consommation régulière de café améliore le bon cholestérol et diminue la calcification coronarienne.

Image mise en avant

Bon pour le foie

Les chercheurs ont découvert que le risque de développer une cirrhose du foie pouvait être fortement diminué par la consommation de café. Les personnes qui en boivent quatre tasses par jour présentent 84% de risque en moins selon une étude parue dans les Annals of Epidemiology. Cela rejoint le résultat d’une autre étude menée durant 8 ans sur 120 000 personnes qui a démontré que chaque tasse de café quotidienne diminue de 23% le risque de mourir d’une cirrhose. Il a aussi été démontré que les patients atteints d’une hépatite B ou C couraient moins de risques de développer une cirrhose non-alcoolique s’ils étaient amateurs de café.

Image mise en avant

Contre le déclin cognitif

Le risque de développer la maladie d’Alzheimer augmente avec l’âge. Des études prometteuses ont démontré qu’une consommation quotidienne élevée de café avec caféine diminue le risque de développer la maladie d’Alzheimer ou une démence plus tard dans la vie. En 2011, les scientifiques ont conclu après de nombreuses recherches que le café était vraisemblablement la meilleure source de caféine pour lutter contre le déclin cognitif. Il semble en effet qu’un autre composant du café, inconnu pour l’heure, agisse en synergie avec la caféine pour augmenter le niveau dans le sang d’un facteur associé à l’amélioration des fonctions cognitives dans le cadre de la maladie d’Alzheimer. La caféine présente dans le café a aussi été associée à une protection contre la maladie de Parkinson, le désordre neuro-dégénératif le plus courant après Alzheimer.

A lire également
Retour haut de page