+(241)117 338 48

Accueil \ Actualités \ Soutien à la relance de la chaîne de valeur du café au Liberia

Soutien à la relance de la chaîne de valeur du café au Liberia

Le secteur du café au Liberia a souffert d’un manque d’investissement depuis la guerre civile. Au Liberia, le projet EU ACP Business Friendly, financé par l’Union européenne et mis en œuvre par le Centre du commerce international (ITC) en partenariat avec l’Agence africaine du café Robusta (ACRAM) et son représentant local, le Farmers Union Network (FUN), vise à relancer le secteur du café avec le soutien du gouvernement libérien.

À ce jour, diverses activités sur la relance du secteur du café ont eu lieu dans le cadre de ce projet de 4 ans (2021-2024). La plus récente étant la formation de formateurs sur les techniques de clonage par propagation végétale. L’ITC a fait venir des experts d’Ouganda – le plus grand producteur de café Robusta en Afrique et le quatrième au monde – pour renforcer les capacités des parties prenantes du projet sur la technologie de la propagation clonale du café à l’aide de boutures de tiges. 

La formation de 10 jours s’est déroulée du 14 au 23 septembre et a été suivie principalement par des agriculteurs, les agents des services de vulgarisation du ministère de l’agriculture, du centre de recherche agricole (CARI) et des agents du réseau des unions d’agriculteurs (FUN) issus des 5 comtés bénéficiaires du projet au  Liberia, à savoir Bomi, Bong, Lofa, Montserrado et Nimba.

Au cours de la formation, les experts Dr Kyalo et Israel SSebugenyi ont partagé leurs précieuses expériences dans la méthode de clonage du café, en commençant par la préparation du terrain et les spécificités du sol, l’application d’engrais, l’établissement d’un abri pour les boutures et enfin l’établissement du Parc à bois pour les pépinières. La formation s’est principalement déroulée sous forme de sessions pratiques à la ferme d’Arjay, ainsi que sur le site de Caresysburg Montserrado, l’une des 15 parcelles de démonstration du projet EU ACP Business Friendly. Une session pratique de récolte de tiges a été menée dans une ferme de café à Montserrado, qui a permis la mise en place du parc à bois expérimental. Ces sessions pratiques ont été complétées par des présentations et interactions afin d’enseigner la partie théorique qui sera suivi d’un manuel. A la fin des sessions théoriques, en résumé de leurs apprentissages, les participants ont établi une feuille de route et un plan de travail pour l’application de la nouvelle technique et technologie dans leurs communautés respectives.

Tambah Fallah, bénéficiaire de la formation et agriculteur en chef de Foya, comté de Lofa : Nous récoltions le café sans aucune technique appropriée. Nous avons juste hérité de nos familles et nous récoltons pour vendre afin d’obtenir un revenu supplémentaire. Grâce à cette formation, j’ai compris qu’avec un bon matériel végétal, je peux augmenter le rendement de ma plantation de café et générer un nouveau segment d’activité en tant que pépiniériste”.

Le Secrétaire Exécutif de l’ACRAM, M. Ismael NDJEWE et le Coordinateur Régional du projet, M. Mory Diawara ont hautement apprécié l’engagement des bénéficiaires et leur motivation à reproduire la technologie et à former les membres de leur communauté. Cette initiative a également été appréciée par Mme Geertrui, la représentante de la Délégation de l’Union européenne au Libéria, qui a salué l’implication du Gouvernement du Libéria à travers le Ministère de l’Agriculture, afin  d’assurer la pérennité de telles formations. Elle a rappelé le soutien de l’Union européenne aux petits exploitants agricoles pour améliorer les moyens de subsistance et construire des revenus diversifiés, inclusifs et durables. Un manuel de formation et des kits ont été fournis à tous les participants pour démarrer les activités.

A la fin de la formation, les bénéficiaires se sont accordés pour la mise en place du Réseau “Les agents de changement du café du Liberia”, avec pour vision de l’autonomisation réussie des producteurs par le biais des affaires. Une des recommandations du groupe était l’organisation d’une visite d’étude en Ouganda avec les différents acteurs de la chaîne de valeur afin de partager les bonnes pratiques sur la dynamique du secteur privé et le soutien du gouvernement au secteur du café.

Voici quelques photos dudit projet:

Dans la même catégorie

Le 16 novembre à Ganta, dans le comté de Nimba, en présence des différents acteurs des secteurs public et
Réaliser une transformation inclusive et durable EU-OACPS BUSINESS FRIENDLY PROGRAM L’ACRAM ETAIT PRESENTE Le Secrétariat de l’Organisation des États
Retour haut de page