Lancement de la campagne de commercialisation du café et du cacao

La nouvelle campagne de commercialisation du café et du cacao sur 2019/20 a été lancée vendredi à Kpalimé par les ministres de l’Agriculture, Noël Bataka, et du Commerce, Kodjo Adedze, chacun espérant qu’elle sera meilleure que la précédente en présence du secrétaire général du comité de coordination de la filière café cacao (CCFCC), Enselme Gouthon.

Ce dernier a reconnu que la pandémie avait affecté le secteur depuis plus de 7 mois.

‘Au niveau des économies caféières et cacaoyères, cette pandémie a touché l’ensemble des pays producteurs dont le Togo particulièrement par rapport à la collecte et la commercialisation. Si la campagne de commercialisation du cacao a pu échapper en grande partie à la crise sanitaire, celle du café a été durement touchée. Pour le cas spécifique du Togo, l’essentiel de la production du café vert est destiné à l’exportation (près de 98%)’, a-t-il déclaré.

En termes d’exportation, le Togo a enregistré une baisse du tonnage du café sorti du territoire, soit 2 600 tonnes contre 4 500 tonnes en 2018 – 2019 exportés vers le Maroc, la Belgique, l’Allemagne, la France, l’Italie, Israël, l’Espagne et la Chine.

« On note ainsi une amélioration de la qualité des produits exportés au cours de la campagne 2018/19 de commercialisation. Nous exhortons les acteurs à maintenir cette tendance qui permet de rendre plus compétitifs nos produits sur le marché », a déclaré Anselme Gouthon, secrétaire général du Comité de coordination pour les filières café et cacao (CCFCC).

Le café constitue, après le coton, la deuxième culture traditionnelle d’exportation du Togo qui procurent des devises importantes dans le secteur agricole, principale source de revenu de plus de quarante mille (40 000) familles, a souligné le ministre de l’Agriculture, Antoine Lékpa Gbégbéni.

Il a rappelé que le gouvernement avait toujours inscrit en priorité cette filière dans tous les programmes de développement agricole.

Le plan national de développement (PND) devrait offrir de nouvelles perspectives aux agriculteurs et à ceux appartenant au secteur du café et du cacao.

Source : https://www.republicoftogo.com

adminpromiko Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *