La crise des prix du café débattue au Nations Unies

Les Chefs d’Etats des pays producteurs de café se sont réunis ce mercredi 25 septembre 2019 au siège des Nations-Unies  sur le thème: « actions pour un avenir durable du café« , en marge de l’AG des Nations-Unies.

Plusieurs Chefs d’États et de Gouvernement ainsi que les grands industriels transformateurs mondiaux du café, ont pris part à cette réunion.

Le Chef de l’État du Togo empêché, s’est fait représenter par son Ministre de l’Environnement, du Développement Durable et de la Protection de la Nature, Monsieur Wonou David OLADOKOUN. 

M. Enselme GOUTHON, Secrétaire Général du CCFCC, Président en exercice de l’ACRAM et membre du Comité Directeur du Forum Mondial des Producteurs de Café, a également pris part.

Les points suivants ont été évoqués par les membres du Comité Directeur du Forum Mondial des Pays Producteurs de Café à Londres en prélude à cette réunion :

1) Les prix du café ont atteint leur plus bas niveau en 13 ans et ont créé une crise des prix qui affecte les producteurs dont le moyen de subsistance dépend du café.
2) Cela a affecté la réalisation des ODD, les emplois et les revenus et, partant, une urgence qui nécessite une attention sérieuse des gouvernements et des dirigeants mondiaux pour éviter la crise,
3) la situation a été aggravée par le changement climatique,
4) les gouvernements sont invités à mettre en place des politiques favorables permettant l’utilisation de facteurs de production subventionnés et abordables, dont l’irrigation des plantations caféières, en tant que mesure d’atténuation du changement climatique et créant un environnement propice à  l’investissement dans la transformation et la création de valeur ajoutée, y compris la consommation locale du café.

Au terme de cette rencontre, le Chef de l’État Colombien et le Président de la Fédération Colombienne de Producteurs de Café ont été chargé d’assurer le suivi et la coordination des décisions prises à cette rencontre.

Le président colombien a lancé un appel passionné, appelant les dirigeants mondiaux à prendre au sérieux la crise du café et à investir les ressources et les actions nécessaires pour la résoudre, afin de garantir la durabilité des petits exploitants.

Par ailleurs, le ministre éthiopien des Affaires étrangères a pris la parole au nom de l’Afrique.

Quelques images de cette grande rencontre :

adminpromiko Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *