Atelier technique de deux jours ouvert par le Centre du Commerce International (ICT) à Lomé

Un atelier technique de deux jours a été ouvert hier 16 juillet 2019 à Lomé par le Centre du Commerce International (ITC), dans le cadre du ‘Programme d’appui INTRA-ACP de l’Union européenne à l’ACRAM pour la relance et la promotion du Café Robusta’. Il regroupe des délégués, tant du public que du privé, venus des cinq pays membres de l’ACRAM – que sont le Cameroun, le Ghana, le Libéria, la République Démocratique du Congo et le Togo – dont les projets de développement de la caféiculture Robusta sont disponibles.

C’est le travail fédérateur de l’ACRAM qui s’affirme à travers ce double accompagnement de l’Union européenne et des ACP, sur une période de 5 ans. En effet, après avoir diagnostiqué le manque de cadre d’intervention stratégique, la faible productivité des exploitations de café Robusta, les carences dans la planification de renouvellement et de régénérescence des plantations, le niveau élevé de l’âge moyen des producteurs, l’image souvent dégradée du café Robusta, conduisant à une baisse de production du café Robusta en Afrique et l’appauvrissement des producteurs de café, l’ACRAM a développé un programme de relance de la production dans les pays producteurs de café Robusta d’Afrique afin de fournir aux caféiculteurs un environnement  propice pour cultiver et commercialiser leur produit de façon durable. Ce qui devra permettre à ceux-ci de tirer assez de revenus de la caféiculture, assurer un niveau de vie décent à leur famille et contribuer au revenu national.

L’atelier technique de Lomé marque le début de la programmation par l’intervention de l’ITC qui est l’une des trois agences d’exécution du programme pour le compte de l’Union européenne, ensemble avec l’ONUDI et la Banque mondiale qui vont rejoindront bientôt ce programme chapeauté par l’ACRAM.

A l’ouverture des travaux, M. Enselme Gouthon dit espérer fortement que ’ l’atelier va marquer un véritable démarrage de l’appui au développement des filières café des membres de l’ACRAM avec une forte implication des jeunes et des femmes dans la chaîne de valeur du café Robusta’. De son côté, le Chargé du portefeuille Agrobusiness au Centre du Commerce International, M. Hernan Manson, trace les objectifs du programme, dans un contexte général de la crise des prix et du besoin d’augmenter les sources de revenus pour les petits producteurs de café. Le contexte actuel et le besoin de nouer des partenariats plus durables entre les producteurs et le marché représente un défi, mais aussi une opportunité pour les pays africains pour améliorer la compétitivité de leurs filières.

La qualité des produits et la stratégie commerciale des producteurs nécessite une alliance avec tous les acteurs de la filière, du producteur au consommateur.

Le 2ème axe de travail sur lequel il faut agir, est transformation et la valorisation du marché local qui représente pour tous les pays producteur un véritable levier de croissance. Le programme va aider à la valorisation de ce marché local, en même temps qu’il représente un attrait pour les investissements dans cette filière.

Le 3ème axe est l’appui des organisations de producteurs à développer des alliances avec l’industrie.

Le programme vise l’appui au secteur privé du café et le renforcement des politiques publiques en vue d’attirer les investissements. L’appui de l’UE va permettre aux membres bénéficiaires de : asseoir un cadre permanent et actif pour promouvoir la recherche dans le domaine du développement du café robusta d’Afrique et assurer un accès des exploitants au matériel végétal amélioré ; soutenir des services de vulgarisation efficaces aux fins du transfert de technologie et de la prestation de services aux intervenants dans la filière, et développer une stratégie dans la logique du renouvellement des plantations ; renforcer l’autonomie des exploitants en développant et en renforçant les organisations d’agriculteurs, en augmentant la participation des femmes dans la production et en y attirant plus de jeunes ; et promouvoir l’image du Café Robusta d’Afrique en mettant en avant ses spécificités et en développant des produits et marques et de qualité reconnue pour soutenir le développement de la filière et la consommation locale.

adminpromiko Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *